Feuilles de cours : à St. Supéry dans la Napa Valley, un cours de maîtrise pour reconnaître les feuilles de vigne

À mes yeux, les feuilles de vigne qui ondulent sous le soleil de la Napa Valley, indifférenciable les unes des autres, ressemblent à une mer verte. Mais ce n’est pas ainsi que Scott Tracy les voit.

8-25_st-supery-scott-tracyTracy, responsable de l’expérience client à St. Supéry Estate Vineyards & Winery, est étudiant en ampélographie, la science de l’identification et de la classification des vignes. En cette matinée ensoleillée, il me prodigue un cours de maîtrise en ampélographie, l’une des expériences hors du commun proposées au domaine aux visiteurs qui veulent explorer un peu plus en profondeur l’univers du vin.

Difficile à prononcer et à épeler, le terme ampélographie (am-pé-LOH-gra-fie) englobe un aspect captivant de la botanique : reconnaître les variétés de raisin d’après les caractéristiques de leurs feuilles.

Pour les viticulteurs, l’ampélographie est une compétence professionnelle qui peut les aider à éviter les faux pas au moment de commander ou de planter de nouvelles vignes. Pour les simples visiteurs du domaine, c’est une manière innovante d’en apprendre un peu plus sur le vin, raison pour laquelle St. Supéry en a fait une expérience interactive, évitant ainsi que le cours ne devienne ennuyeux.

Selon Tracy, « visiter un cave c’est comme faire un petit voyage. La première fois que vous venez, c’est juste parce que vous aimez le vin, comme vous pourriez aller jouer au golf. Puis, plus vous en apprenez sur tout ce qui se passe, plus vous revenez à Napa et plus vous êtes curieux des choses. Il arrive un stade où beaucoup de nos visiteurs réguliers veulent en savoir un peu plus. C’est donc l’occasion de leur en proposer un peu plus. »

Entreprise familiale et producteur-éleveur à 100 pour cent, St. Supéry cultive 250 hectares de vignes sur ses vignobles de Dollarhide et Rutherford dans la Napa Valley et possède 500 hectares supplémentaires qui ne sont pas plantés de vignes. Le programme à St. Supéry a été élaboré avec Lucie Morton, spécialiste en viticulture et autorité en ampélographie, et les cours s’appuient sur de nombreux tableaux et livres élémentaires très utiles.

À Saint-Supéry, l’approche de l’enseignement est résolument décontractée. Le cours commence par un verre de Sauvignon Blanc, suivi de la visite du vignoble du domaine Rutherford. C’est là que les visiteurs voient à quoi ressemble chaque cépage et apprennent des astuces pour les identifier.

8-25_st-supery-vinesSi l’on utilise de nombreuses caractéristiques pour reconnaître des vignes, et, évidemment, les scientifiques modernes peuvent recourir à l’ADN pour détailler un cépage, les simples visiteurs apprennent cinq moyens essentiels pour déterminer s’ils ont affaire à une feuille de Malbec ou de Merlot :

Dimension

Une feuille peut être plus haute que large, plus large que haute ou presque circulaire. Tous ces indices concourent à son identité.

Forme

Les deux formes de feuilles les plus courantes sont celles palmées (la feuille est pleine et sa forme s’apparente à celle d’une feuille d’érable) et lobées (des indentations créent un effet origami). La feuille de Malbec, par exemple, est palmée alors que celle de Merlot comporte cinq lobes variables.

 

Dents

Comme le nom l’indique, il s’agit de dentelures situées à la périphérie de la feuille. Si vous prenez une feuille de Petit Verdot en main, vous voyez que la feuille est bordée de petites pointes. La feuille de Cabernet Sauvignon présente des triangles plus larges qui sont variables et arrondis.

Sinus pétiolaire

C’est la cavité au sommet de la feuille où vient se rattacher le pétiole. Elle peut être en forme de U ou arrondie, large ou étroite, ouverte ou fermée. La feuille de Malbec a une forme en U, large et ouverte, caractéristique. La feuille de Cabernet est fermée en son sommet et on dirait qu’elle a été découpée à l’aide d’une perforatrice.

Spécificités

Cet ensemble de caractéristiques très pratiques vous permettra d’identifier avec plus de certitude une vigne et vous fera passer pour un docteur en botanique. Par exemple, la texture de la feuille de Malbec est ouatée, celle du Merlot crêpée ou gaufrée, en particulier en son centre. Les lobes de la feuille de Cabernet Sauvignon forment une sorte de masque. La feuille de Cabernet Franc est dotée d’une petite « dent » qui plonge dans le sinus pétiolaire.

Après la visite du vignoble, les clients cueillent quelques feuilles qu’ils ramèneront au domaine. Ils les décriront aux autres participants, leur donneront des indices et ceux-ci devront essayer de les identifier. Cette session est suivie d’une dégustation de trois associations mets/vins dans le but d’approfondir le lien avec les cépages étudiés tout en découvrant comment certains aliments peuvent accentuer certaines caractéristiques d’un vin.

Les séances d’ampélographie ne sont qu’une des nombreuses expériences proposées à St. Supéry. Parmi les autres cours, citons « Aromathérapie avec un tire-bouchon, » où les participants testent divers arômes, puis apprennent à reconnaître ces effluves dans un vin. Un « vin surprise » leur est également servi afin de vérifier les connaissances acquises. Et dans « Cinq cépages de Bordeaux et vos cinq sens, » les visiteurs font intimement connaissance avec le Cabernet Sauvignon, le Merlot, le Cabernet Franc, le Malbec et le Petit Verdot.

« Nos clients sont ici pour s’amuser, » précise Tracy. L’idée, c’est de profiter de l’occasion pour ouvrir un peu plus largement les portes du Wine Country aux visiteurs et de leur offrir une nouvelle perspective sur les nombreux événements qui ponctuent le voyage de la grappe au verre. Et Tracy de conclure, « c’est juste une sorte de récit merveilleux ».

___

Les cours d’ampélographie à St. Supéry sont organisés sur rendez-vous du 21 mars au 21 novembre, et coûtent $ 60 par personne. Les groupes sont limités à six personnes dans un souci d’intimité. Plus d’infos ici.

À propos de l'auteur

Test bio in French.

Laisser un commentaire